COP 27 : BILAN POSITIF DU DEPLACEMENT DE LA DELEGATION DU SENAT DE MADAGASCAR A LA COP 27, CHARM EL-CHEIKH

Le déplacement à Charm el-Cheikh de SEM Herimanana RAZAFIMAHEFA, Président du Sénat et Chef de la Délégation Parlementaire malagasy à la 27ème Conférence des Nations Unies sur le changement climatique s’est avéré fructueux, ouvrant la voie à plusieurs perspectives pour Madagascar.

Le Sénat de Madagascar, en synergie avec l’Exécutif pour une cause commune de lutte conjointe contre le changement climatique, a pu réitérer à plusieurs occasions l’appel de Madagascar vis-à-vis de la communauté internationale sur l’accès de Madagascar au financement climatique. Un appel déjà lancé à plusieurs reprises par SEM le Président de la République de Madagascar Andry Nirina RAJOELINA.

Les plaidoyers à plusieurs niveaux, qu’il s’agisse de la Francophonie, ou de la Présidence de la COP 26, ou encore de l’ensemble des participants au Dialogue de haut niveau sur le financement climatique, ont ouvert la voie à des perspectives positives en ce qui concerne l’accélération de l’accès de Madagascar au financement climatique et son accès au Fonds Vert Climat.

Un plaidoyer fort entre autres au niveau de la Francophonie, avec une rencontre entre SEM le Président du Sénat et Mme Cécile Martin- Phipps, Directrice de l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD) durant laquelle les deux personnalités se sont focalisées sur les outils divers que la Francophonie pourra utiliser pour accompagner Madagascar dans ses démarches de lutte contre le changement climatique, y compris l’accès au financement climatique. L’Institut travaillera en collaboration avec le Sénat de Madagascar dans ses actions de lutte contre le changement climatique y compris dans le domaine de l’énergie renouvelable et celui de la reforestation.  Ce plaidoyer francophone par SEM le Président du Sénat a été clôturé par sa participation à la Conférence de presse de l’Assemblée parlementaire francophone (APF) sur le bilan de la COP 27.

La COP 27 était aussi l’occasion pour SEM le Président du Sénat d’explorer les voies pour appuyer les étudiants malagasy se spécialisant dans des domaines liés au changement climatique. Sa rencontre avec le Professeur Richard Thompson, Directeur de l’Institut marin de l’Université de Plymouth du Royaume Uni ouvrira la voie sur la possibilité pour les Doctorants malagasy dans le domaine des sciences marines de se perfectionner dans cette Université britannique.

Enfin, une discussion qu’il a eue avec Mme Silvia Mancini, Haut Responsable  en matière de Partenariat-Pays du Fonds d’Adaptation a permis aux deux parties de voir les obstacles à l’accès de Madagascar à ce Fonds qui est disponible pour plusieurs pays y compris pour Madagascar.